[Interview] "Ma vie de maman instagrameuse" avec Fanny

Maman instagrameuse

Si certains influenceurs montent leur compte seuls, d'autres décident de travailler en famille. Un bonheur pour les créateurs de contenu, mais aussi pour les parents abonnés qui y trouvent des conseils sur la parentalité et du soutien au travers de contenus authentiques. Aujourd'hui, Fanny, plus connue sous le pseudonyme @fanny_happy_family, a accepté de répondre à nos questions sur sa vie de maman instagrameuse pour le blog Hivency.

 

Hello Fanny ! Est-ce que tu peux te présenter rapidement à nos lecteurs et lectrices qui ne te connaîtraient pas ?

 

Hello ! Je m’appelle Fanny, j’ai 31 ans, j’habite à Dijon et je suis maman de deux loulous : Nino, un petit garçon de 8 ans, et Mila, une petite fille de 5 ans. Je travaille à mon domicile où j’exerce le métier d’esthéticienne en conciliant à la fois ma vie de famille, d’entrepreneuse et d’influenceuse. J’ai actuellement un peu plus de 10 000 followers sur Instagram, et les personnes qui me suivent sont essentiellement des futures mamans ou mamans , tout comme moi !

 

Quand as-tu créé ton compte Instagram ? Et pourquoi avoir choisi ce réseau social ?

 

J’ai créé mon compte Insta il y a 5 ans, mais je me suis investie réellement sur la plateforme sociale il y a 2 ans. Pourquoi avoir choisi Instagram ? Pour le partage, les découvertes, les échanges de bons plans...

 

Avais-tu pour ambition de créer un compte familial ou cela s’est-il fait naturellement ?

 

Tout s’est fait très naturellement. Il y a 2 ans, j’ai choisi de quitter mon job de responsable adjointe en parfumerie afin de consacrer davantage de temps à ma vie de famille. J’ai commencé à partager mon quotidien, ma vie de maman, nos activités créatives, etc. J’ai vu que mon contenu plaisait et très vite j’ai reçu des messages d’encouragement, puis tout s’est enchaîné assez rapidement. 

 

La question de l’exposition des enfants fait souvent débat. Pourquoi as-tu personnellement pris la décision d’exposer tes enfants sur Instagram ?

 

Comme je l’ai expliqué, rien n’était prévu. J’ai commencé avant tout à partager pour mes proches et ma famille, je ne pensais pas que cela prendrait cette ampleur. Mais si un jour cela devient un problème, il est évident que j’arrêterai. 

 

Comment ta famille vit-elle cette exposition et la notoriété qui s'ensuit au quotidien ?

 

David, mon conjoint, ne souhaite pas être présent sur Instagram, chose que je comprends et que je respecte complètement. Les rares fois où vous le verrez, c’est parce qu’il m’en a donné l'accord. Pour mes enfants, c’est un peu pareil. Si Mila adore et se prête facilement au jeu, Nino est quant à lui un peu plus sur la réserve, ce pourquoi il est parfois moins présent. Je ne le force pas et les fois où il apparaît, c’est parce qu’il l’a décidé. Il m’arrive de temps en temps de croiser des abonnés, mais tout se fait dans le respect. On me salue discrètement et ça ne va pas plus loin. 

 

Pour tes publications, tu es plutôt prévu à l'avance ou au feeling ?

 

Au feeling ! Même si j’aimerais beaucoup pouvoir tout planifier... J’y travaille.

 

La question que tous les parents se posent : comment arrives-tu à réaliser de si belles photos et à convaincre tes enfants de prendre la pose ?

 

Il y a des loupés, évidement ! Pour une dizaine de photos prises, je n’en garde qu’une ou deux seulement. Il faut ensuite les trier, les recadrer, choisir un joli filtre pour les mettre en valeur... C’est du travail ! Le plus dur est de choisir le bon moment, celui où les enfants sont coopératifs ! Les jours où ça n’est pas le cas, je n’insiste pas et je retente à un autre moment. 

 

Élever deux enfants demande beaucoup d’énergie. Comment arrives-tu à gérer ta vie de maman, ta vie de femme, ta vie d'esthéticienne et ta vie d’instagrameuse ?

 

J’ai fait le deuil de la femme et de la mère de famille exemplaire [rires]. Je fais partie de ces mamans actives qui vivent à 1000 à l’heure, alors je fais de mon mieux. Bien sûr, tout n’est pas parfait.

 

Aujourd’hui, tu passes par la plateforme Hivency pour trouver des partenariats. Comment choisis-tu les marques avec lesquelles tu collabores ?

 

Il faut que la marque me plaise avant tout, que l’on partage les mêmes valeurs. Je m’assure également que ce qu’elle propose est en accord avec la communauté qui me suit. 

 

Pour terminer cette interview, quels sont tes projets pour l’année 2021 ?

 

Avec la crise actuelle, il est assez compliqué de planifier des choses. J’avais plusieurs événements auxquels je devais participer l’année dernière qui ont été reportés, voire annulés. Alors, je vis plutôt au jour le jour. J’ai également pour projet de lancer ma chaîne YouTube.

 

Maman instagrameuse, conclusion

 

Concilier la vie de maman et d'influenceuse lifestyle n'est pas chose aisée. D'autant plus quand on exerce un autre métier à côté, comme notre invitée. Il y a parfois des loupés, mais cela n'empêche pas Fanny d'être une maman comblée, tout comme sa famille. Le secret de la réussite ? Des photos réalisées dans la bonne humeur et dans le respect de chacun. Tu souhaites apprendre à t'organiser pour être régulier sur Instagram ? Découvre notre interview avec Raïssa Rodriguez !

  

Nos articles les plus lus

5 astuces cachées d'Instagram

Meilleur couple TikTok - Notre top 10

[Interview] "Ma vie de maman instagrameuse" avec Fanny

Inscrivez-vous dès
maintenant !

S'inscrire